emoji

10% de rabais sur panier de 500$+*

emoji

Code promo :

emoji

Expire le 24 juin

emoji
shopping_cart
Panier
2022-08-24

Conseils et liste de pneus pour réduire sa consommation de carburant durant l'hiver

Banner

L'hiver est synonyme de froid, de neige et de glace dans de nombreuses villes canadiennes. L'utilisation des chauffages, des dégivreurs arrière, des sièges et des rétroviseurs chauffants, et de la pompe du lave-glace oblige le moteur de la voiture à travailler plus fort. Les températures plus froides rendent les fluides automobiles plus visqueux, ce qui nécessite plus d'énergie, et donc plus de carburant.

La météo est un enjeu majeur en hiver et malheureusement, certains jours sont plus compliqués que d'autres sur les routes.

Conduire sous une pluie ou une neige verglaçante augmente la résistance au roulement. Il est surprenant de constater combien d'énergie supplémentaire est absorbée par les pneus pour déplacer la neige ou la neige fondue lorsque la route n'est pas dégagée.

Il est difficile d'atténuer cette inefficacité autrement qu'en empruntant un autre itinéraire ou en essayant d'éviter les déplacements lorsque la neige s'est accumulée sur les routes et en attendant qu'elles soient dégagées. Maintenant, grâce au télétravail, il est peut-être possible de rester à la maison, mais il faut négocier avec les collègues !

L'aérodynamisme des véhicules

Malheureusement, un autre facteur hors de notre contrôle est le vent. La résistance au vent, surtout sur l'autoroute, est beaucoup plus élevée en hiver, car l'air froid est plus dense que l'air chaud. Et dans de nombreuses régions du pays, le vent est plus fort en hiver que durant le reste de l’année.

Ainsi, les vents de face entraînent une pénalité supplémentaire en matière d'économie de carburant.

Un point important pour réduire sa consommation de carburant en hiver, gardez votre voiture déneigée et déglacée afin de maximiser l'efficacité aérodynamique. Les brosses à neige en mousse à tête rotative sont incroyables pour enlever la neige du toit, des vitres, du capot et du coffre, et elles ne rayent pas la peinture.

Vous n'avez pas besoin de faire tourner le moteur au ralenti

Pendant la saison hivernale, le moteur ne doit pas chauffer pendant plus de 30 secondes. Un moteur qui tourne au ralenti pendant plus de 10 secondes consomme plus de carburant qu'il n'en faut pour le redémarrer.

Au ralenti, un moteur peut consommer entre 1,1 et 4 litres par heure. Notez que votre véhicule se réchauffera beaucoup plus vite si vous conduisez lentement.

Les sièges chauffants

Les sièges chauffants consomment de l'électricité générée par la combustion de carburant, ils réduisent donc un peu l'autonomie de votre véhicule.

Bien entendu, il s'agit d'un calcul de confort par rapport à la consommation de carburant de votre part.

La pression des pneus

Vérifier la pression régulièrement devient encore plus important lorsque le froid s’installe. En effet, la pression diminue automatiquement de 1 livre/po2 (ou 1 PSI) chaque fois que le mercure baisse de 6 °C. S’il faisait 10 °C lors de la pose de vos pneus d’hiver en octobre, cela signifie que leur pression aura chuté de 5 livres/po2 par un beau matin glacial à -20 °C !

Selon une étude du gouvernement du Canada sur le gonflage des pneus, https://tc.canada.ca/fr/transport-routier/conduire-toute-securite/rouler-air au moins un pneu sur 10 % des véhicules qui roule sur les routes du pays est sous-gonflé d'environ 20 %.

En plus de présenter un réel danger pour la sécurité, la durée de vie d'un pneu sous-gonflé peut être réduite de 15 000 kilomètres. Une pression appropriée des pneus garantit non seulement une traction et une adhérence optimales sur n'importe quelle surface de la route, mais vous permet également de faire plus de kilomètres avec votre carburant, car un pneu sous-gonflé peut augmenter la consommation de carburant de 4 %.

Nous vous recommandons de vérifier tous les mois la pression d'air des pneus afin qu’ils soient toujours maintenus à la pression conseillée par le constructeur du véhicule.

Véhicule électrique

Ici nous parlons plus d’autonomie que d’économie de carburant !

Dans un véhicule électrique, le chauffage de l'habitacle réduit effectivement l'autonomie en hiver, car l'inefficacité du moteur ne peut être exploitée. Pour ces véhicules, la chaleur fait une différence très mesurable, mais les pompes à chaleur deviennent courantes et peuvent réduire cette pénalité de 50 % ou plus.

Préparez votre véhicule s'il est branché afin qu'il soit chauffé par le réseau plutôt que par les batteries. Les sièges chauffants sont plus efficaces dans un VE que la circulation de chaleur, car on se sent plus chaud dans un siège chauffé que par l'air chaud qui prend du temps à réchauffer l'intérieur du véhicule.

Des pneus d’hiver qui permettent des économies de carburant

Certains pneus d'hiver sont conçus pour réduire considérablement la friction et la résistance au roulement, deux facteurs qui influent sur l'autonomie d'un véhicule électrique ou la consommation de carburant d'un véhicule à combustion.

Les pneus d'hiver possèdent des caractéristiques uniques qui atténuent les risques liés à la conduite sur des routes enneigées, glacées et froides, afin de permettre un meilleur contrôle au volant et d'augmenter la sécurité.

Voici une liste de pneus d’hiver qui aident à réduire la consommation d’un véhicule :